Vitamines

Vitamines pour le foie

Les vitamines pour le foie sont des substances de faible poids moléculaire qui assurent le fonctionnement complet du système hépatobiliaire. Ces composés accélèrent la régénération des tissus endommagés, normalisent la fonction d'évacuation de sécrétion de la vésicule biliaire, transforment les radicaux libres en produits sûrs, améliorent le métabolisme, renforcent l'effet hépatoprotecteur des ingrédients végétaux.

Pour maintenir la capacité du foie à s'autoréparer, il est important de suivre un traitement vitaminique 1 à 2 fois par an.

Pourquoi les nutriments du foie?

Le foie est la glande la plus importante du système digestif, dont dépend le travail de tous les organes internes. Il remplit environ 500 fonctions vitales et plus de mille milliards de réactions biochimiques (par seconde) ont lieu dans son parenchyme.

Les principales "tâches" du foie sont la purification du sang des toxines exogènes et endogènes, l'activation des acides biliaires, la régulation du métabolisme, la production d'immunoglobulines protectrices, le dépôt de glycogène et le métabolisme des nutriments. Cependant, sous l'influence de facteurs dommageables (mauvaises habitudes alimentaires, intoxication médicamenteuse, infestations parasitaires, processus inflammatoires stagnants), des réactions métaboliques et de réduction sont perturbées dans la glande, ce qui entraîne la fixation de poisons nocifs dans les tissus corporels. Ce phénomène est à l'origine de l'apparition de divers troubles fonctionnels (perturbations hormonales, maladies auto-immunes, troubles endocriniens, pathologies digestives).

Signes de congestion du foie:

  • dépression fréquente;
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • urine sombre
  • éruptions cutanées (y compris taches de vieillesse, acné, "points" rouges);
  • réactions allergiques;
  • maux de tête, migraines;
  • nuance terreuse ou jaunâtre du derme;
  • des nausées, des éructations, une respiration sournoise, une odeur désagréable de sueur
  • amertume dans la bouche;
  • cernes sous les yeux.

Si au moins un de ces symptômes est présent, il est important de commencer immédiatement les mesures de désintoxication.

Pour ce faire, de l’eau (2,5 litres par jour), des sorbants de pectine, des complexes hépatoprotecteurs et vitaminés sont introduits dans l’alimentation. De plus, pour classer le processus pathologique, consultez un gastro-entérologue.

Quelles vitamines rechercher?

Rappelez-vous, même en cas de destruction grave, le foie ne fait pas mal (en raison du manque de récepteurs nerveux). Par conséquent, n'amenez pas le corps à l'autodestruction, il ne "demandera" pas d'aide.

Prenez des cours préventifs deux fois par an régulièrement.

Pour améliorer les processus métaboliques et de récupération des hépatocytes, il est important de saturer le corps en substances essentielles.

Quelles vitamines sont bonnes pour le foie?

  1. Vitamine A (rétinol). Participe aux processus de dépôt de glucose (dans le foie), régule la production de cholestérol, accélère la régénération des structures cellulaires (y compris les hépatocytes), stimule la sécrétion de bile. La norme quotidienne est de 0,7 milligramme.

Les nutriments liposolubles font partie des légumes et des fruits orange, des plantes racines, des légumes-feuilles et des fruits secs.

Attention, il est permis de prendre des préparations de rétinol seulement après avoir consulté un thérapeute (car dans 50% des cas, elles ont une charge toxique sur le corps).

  1. Vitamine E (tocophérol). Il soutient l'intégrité des membranes cellulaires du foie (en raison de la transformation des radicaux libres en composés sûrs), stimule la synthèse des dolicholes (cellules qui accélèrent la régénération des hépatocytes), contrôle la production d'hormones sexuelles et régule le métabolisme des lipides. Le besoin physiologique d'une substance est de 25 milligrammes.

Le tocophérol est présent dans les semis de blé, les produits laitiers fermentés (fromage, fromage cottage), les œufs, les huiles végétales non raffinées (citrouille, lin, soja, capuchon de lait au safran).

  1. Vitamine K (phylloquinone). Il améliore la coagulation du sang, accélère la régénération du tissu hépatique et stimule la sécrétion de la bile.

Sources alimentaires - épinards, chou blanc, œufs, laitue, lait, mûre, cendre de montagne, maïs, menthe, églantier.

Le besoin d'une substance varie entre 0,1 et 0,3 milligramme. Si une hépatite ou une cirrhose du foie est présente, la portion quotidienne de la substance augmente de 0,4 à 0,5 milligramme.

  1. Vitamine C (L-ascorbate). Réduit le risque de développer une stéatose hépatique (en réduisant les lipoprotéines de basse densité), empêche la destruction des hépatocytes (en neutralisant les radicaux libres), augmente la biodisponibilité des vitamines A et E. Pour le bon fonctionnement du corps, ils consomment 1 500 milligrammes d'acide L-ascorbique par jour (distribué par 7 astuces).

L'antioxydant se trouve dans la choucroute, la rose sauvage, le persil, les canneberges, les airelles rouges, les agrumes (fraîchement cueillies).

  1. Vitamine B1 (thiamine). Il accélère l'élimination des lipides en excès du foie, participe à la synthèse des protéines, des graisses et des glucides et stimule la restauration des structures cellulaires. Le besoin physiologique d'un élément est de 1,1 milligrammes par jour. En cas de manque prolongé de substance dans le corps, une insuffisance hépatique se développe dans 70% des cas.

La thiamine est concentrée dans les semis de blé, le son, les graines (sésame, tournesol), les légumes-feuilles (persil, aneth, coriandre), les noisettes, les céréales (sarrasin vert, riz brun).

  1. Vitamine B2 (riboflavine). Il stimule la sécrétion de bile, accélère les processus de récupération dans les cellules du foie, participe à la formation de glycogène, protège la glande du stress oxydatif. La norme quotidienne est de 1,3 milligrammes. Sources naturelles - amandes, œufs, sarrasin, fromage cottage, lait, viande.

N'oubliez pas que la consommation non contrôlée de riboflavine entraîne l'obésité hépatique.

  1. Vitamine B4 (choline). Il réduit la concentration de triglycérides nuisibles (faible densité) dans la glande, restaure les membranes cellulaires (après les maladies inflammatoires), abaisse le cholestérol sanguin, augmente la sécrétion de bile et améliore le métabolisme des lipides. Pour que la glande fonctionne correctement, il est important de consommer au moins 500 milligrammes de nutriments par jour.

Aliments riches en choline - jaune d'oeuf (à la coque), fromage cottage (gras), fromage, dattes (sans transformation), crème sure.

  1. Vitamine B6 (pyridoxine). Il régule les réactions enzymatiques, améliore la fonction contractile et d'évacuation de la vésicule biliaire, prévient l'accumulation de triglycérides dans le foie et inhibe la formation d'homocystéine (métabolites toxiques du métabolisme). La norme quotidienne est de 2 à 5 milligrammes.

La pyridoxine fait partie des noix (noisettes, amandes, noix), des œufs, des fruits de mer (crevettes, poisson, huîtres), des légumes (pommes de terre, chou, tomates), des légumineuses (haricots, lentilles, soja).

  1. Vitamine B8 (Inositol). Il active le métabolisme des lipides, dissout l'excès de cholestérol, facilite l'écoulement de la bile, renforce la membrane des hépatocytes et prévient le développement de la cirrhose. La dose quotidienne dans l'inositol varie de 1000 à 1500 milligrammes.

Les éléments nutritifs se trouvent dans le son de blé, les flocons d'avoine, les arachides, le riz sauvage, le chou, les carottes, les raisins secs, les lentilles, les pamplemousses et les pois verts.

  1. Vitamine N (acide lipoïque). Il régule le métabolisme des lipides et des glucides, améliore la nutrition des cellules nerveuses, restaure les membranes des hépatocytes, neutralise les produits métaboliques toxiques, prévient la dégénérescence graisseuse du foie (en raison de la synthèse accrue de lipoprotéines protectrices et de la normalisation de l'activité enzymatique). Pour la prévention des troubles fonctionnels, consommez 50 à 75 milligrammes de la substance par jour, et pour le traitement des troubles métaboliques, 200 à 400 milligrammes.

L'acide lipoïque est concentré dans le riz non poli, les lentilles, le sarrasin vert, les flocons d'avoine, les graines de lin, la viande, le chou blanc et les épinards.

Pour améliorer l'état fonctionnel du foie, il est important de consommer du magnésium, du zinc, du cuivre et du sélénium.

Préparations de vitamines

Pour prévenir les troubles du système hépatobiliaire, il est important de consommer régulièrement des complexes de vitamines (2 fois par an).

TOP 5 meilleurs médicaments pour le foie

  1. "Nutrilite Asset Liver" (Amway, Russie). Phytocomplexe combiné destiné à améliorer les processus métaboliques de la glande et à prévenir la stagnation du système hépatobiliaire. La composition du médicament comprend des extraits de plantes (chardon-Marie, pissenlit, acérola), des vitamines (B1, B2, B3, B5, B12), des flavonoïdes d'agrumes (citron, pamplemousse).

Le complexe est pris 2 fois par jour pour 1 capsule.

  1. "Optimiseur de foie" (Jarrow Formulas, USA). Composition à plusieurs composants organiques visant la désintoxication d'organes, la normalisation des processus métaboliques dans les hépatocytes, l'augmentation de la sécrétion de bile. Le médicament comprend des extraits de plantes (chardon-Marie, fumée japonaise, portulaca), des vitamines (B1, B6, B7, N), des acides aminés (L-cystéine).

Schéma d'admission: 1 comprimé par jour pendant 5 à 15 minutes avant un repas.

  1. "Hepatrin" (Evalar, Russie). Complément alimentaire biologiquement actif ayant des effets hépatoprotecteurs, cholérétiques, détoxifiants et antioxydants sur le tube digestif. Les ingrédients actifs sont les vitamines (E, B1, B2, B6), les extraits de plantes (chardon-Marie et artichaut), les phospholipides (lécithine).

L'hépatrine est prise 1 capsule deux fois par jour (10 minutes avant le petit-déjeuner et le dîner).

  1. "Heparosis forte" (Health Spring, Russie). Une phytocomposition puissante pour restaurer la fonction hépatique (en particulier après l'hépatite), normaliser la composition de la bile, stopper l'inflammation de la glande (avec dyskinésies, cholécestite, parasitose). Le supplément contient 6 extraits de plantes (pissenlit, pépin de raisin, méli-mélo, stigmates de maïs, chardon-Marie, églantine), 11 vitamines (A, E, C, D3, PP, H, B1, B2, B5, B6, B9, B12), 7 minéraux (zinc, manganèse, calcium, fer, magnésium, cuivre, potassium).

Lorsque le foie ne supporte pas la charge toxique, les cancérogènes pénètrent dans le sang sans purification.

Le médicament est consommé trois fois par jour, 1 capsule (au cours d'un repas).

  1. "Hepaton-2" (Art-Life, Russie). Composition naturelle à plusieurs composants qui améliore les fonctions de détoxication, métaboliques et exocrines du foie. En outre, le médicament stimule les processus métaboliques anaérobies, augmente la circulation sanguine vers les organes internes, réduit la concentration de "mauvais" cholestérol dans le sang, augmente la régénération des tissus endommagés et stabilise l'activité des glandes endocrines. Les composants du médicament sont des vitamines (A, B1, B2, B5, B6, D3, N, B7, B9, B12, PP, C, E), des extraits de plantes (méli-mélo, Helichrysum, Volodushka, achillée, menthe, menthe, bardane, betterave, églantine, millepertuis, pissenlit, bronzette), acides aminés (L-glutamine, glutathion, méthionine), phospholipides (lécithine). Schéma d'admission: 2 comprimés deux fois par jour pendant 5 à 20 minutes avant de manger.

La période de la plus haute activité du foie va du 10 février au 18 mai. Pour obtenir "l'effet" maximum, la composition sélectionnée est prise sur la période spécifiée.

Idées fausses sur le foie

Mythe n ° 1: si vous n’abusez pas de l’alcool, le foie ira bien, les vitamines ne sont pas nécessaires

Opinion erronée, car les aliments gras, riches en glucides, les fast foods et les sucreries ne font pas de mal à la glande, pas plus qu'à l'alcool. Lors de l'élimination d'aliments «lourds», le corps augmente la synthèse des enzymes, ce qui entraîne une modification de la composition de la bile, une altération de la production de suc pancréatique et une surcharge des triglycérides dans les cellules du foie.

Avec une consommation régulière de malbouffe, les lipoprotéines de faible densité s’accumulent progressivement dans l’organisme, formant ainsi une hépatite adipeuse (dégénérescence). Dans le contexte de l'infiltration hépatique, un processus inflammatoire se développe (stéatohépatite), accompagné d'une mort partielle des hépatocytes. Si la pathologie n'est pas arrêtée pendant longtemps, le tissu hépatique est remplacé par du tissu conjonctif, un signe précurseur de la cirrhose - fibrose - se développe.

En outre, l'état fonctionnel de la glande s'aggrave en raison de l'utilisation de drogues de synthèse, de l'inhalation de substances cancérogènes (nicotine, insecticides, peintures) et de l'ingestion d'invasions pathogènes (virus, bactéries, champignons).

Pour accélérer les processus de récupération dans la glande, il est important que chaque personne consomme des complexes de vitamines pour le foie.

Mythe n ° 2 "Les suppléments d'hépatoprotecteur ne doivent être consommés que pour soulager la douleur dans l'hypochondre droit"

Une idée fausse commune. Étant donné qu’il n’ya pas de récepteurs de la douleur dans le parenchyme hépatique, même les maladies graves (hépatite, tumeurs) sont asymptomatiques dans 80% des cas. Une douleur au côté droit signale des "problèmes" avec le système biliaire ou le pancréas. Pour restaurer les membranes des hépatocytes (à différents stades de dégradation), il est conseillé de prendre des hépatoprotecteurs pendant trois mois de printemps.

Mythe n ° 3 "Phytoadditifs" va "faire face à toute maladie du foie"

Ce n'est pas le cas Les complexes de vitamines ne constituent pas une alternative au traitement médicamenteux, mais un complément. Ces compositions sont utilisées pour la prévention et la correction de troubles fonctionnels mineurs du système hépatobiliaire (cholécystite, dyskinésie, inflammation, toxicose transitoire, pancréatite). En cas d'atteinte organique grave (hépatose, cirrhose, hépatite, fibrose), des compléments sont pris en association avec un traitement médicamenteux.

Mythe n ° 4 «Le foie doit être nettoyé régulièrement»

Erreur dangereuse. Si le foie est en bonne santé, il est capable de s'auto-nettoyer. Les procédures visant à vider la vésicule biliaire (tubage, sonde) ne peuvent être effectuées qu’après consultation d’un gastro-entérologue et après une échographie. Sinon, il est possible de provoquer le mouvement de calculs qui, s'ils entrent dans le canal biliaire, endommagent sa surface interne. Dans le même temps, une personne ressent une douleur insupportable (car la vésicule biliaire est tachetée de récepteurs de la douleur).

Rappelez-vous que le foie ne doit pas être nettoyé mais "nourri" avec des hépatoprotecteurs!

Conclusions

Les vitamines pour le foie sont des nutriments essentiels au maintien d'un système hépatobiliaire sain. Ces substances accélèrent la restauration des membranes cellulaires des hépatocytes, améliorent les processus métaboliques de la glande, augmentent le taux de réactions enzymatiques, améliorent la sécrétion biliaire et protègent les cellules du stress oxydatif.
Les principales vitamines pour le foie sont les vitamines B1, B2, B4, B6, B8, A, C, E, K et N.

Les symptômes suivants "indiquent" des troubles digestifs fonctionnels: éructations après le repas, amertume dans la bouche, réactions allergiques, éruptions cutanées, cernes sous les yeux, dépression.

Pour améliorer le fonctionnement de la glande digestive, on boit au moins une fois par an (au printemps) des complexes à plusieurs composants ("Hepatrin", "Hepaton-2", "Heparosis forte", "Liver optimizer").

Un "bonus" agréable à la consommation de tels additifs sera une peau lisse, monotone, une haleine fraîche et une bonne humeur!

Regarde la vidéo: 5 ALIMENTS POUR NETTOYER SON FOIE (Février 2020).

Loading...