Les Britanniques ont un proverbe: "Il n'y a rien de mieux qu'une vieille amitié et un vieux vin". Mais si vous n’avez pas l’opportunité d’acheter une bouteille de vin à partir de 1929 (on dit que cette année, le bourgogne rouge s’est avéré étonnamment délicieux et parfumé), ne désespérez pas. Et si vous n'êtes pas un connaisseur de vins millésimés, acheter de vieilles boissons ne vaut pas le risque. Et qui a dit que les vins jeunes ne méritaient pas l'attention des gourmets? L'essentiel est de savoir où et comment choisir.

Histoire viticole

Aujourd'hui, de nombreuses régions revendiquent le titre de patrie de la vinification. Presque toutes les civilisations anciennes avaient leur propre dieu de la vinification: les Grecs Dionysos, les Romains Bacchus et même les anciens Egyptiens avaient un dieu de la vigne - Shai.

Il y a beaucoup de théories sur l'émergence de la vinification, mais la science officielle est encline à penser que les habitants de l'Est ont commencé à faire cette boisson en premier. Sur le territoire de l’Iran moderne, des archéologues ont trouvé une cruche contenant les restes de vin, âgée de près de 7 000 ans. Les chercheurs suggèrent que cette boisson était faite à partir de raisins cultivés, très similaires à ceux utilisés aujourd'hui. On sait que dans la Grèce antique, il y a près de 5 000 ans, ils se consacraient également à la vinification et que, sur le territoire de l'Arménie moderne, les archéologues ont découvert les ruines d'une cave qui date de plus de 6 000 ans. Mais plus récemment, un vase en céramique datant du VI millénaire av. J.-C., avec les restes de vin d'une vigne cultivée, a également été découvert en Géorgie. Les chercheurs suggèrent donc qu'il y a déjà 8 000 ans, la vinification dans cette région était à un niveau très développé. À l’appui de la théorie selon laquelle la Géorgie est la patrie de la vinification, le fait qu’il existe aujourd’hui près de 500 variétés de raisins, y compris des raisins sauvages énumérés dans le Livre rouge, se développe sur le territoire du pays. Par ailleurs, le mot "vin" est d'origine géorgienne - du nom géorgien de la boisson est "guinée" (et "guivili" se traduit par "fermentation"). En outre, ils disent que la vinification géorgienne est encore mentionnée dans les archives antiques assyriennes, byzantines et grecques.

Classification des vins

Le vin est une boisson alcoolisée fermentée obtenue lors de la fermentation totale ou partielle du jus de raisin (parfois, on utilise d'autres fruits, mais seul le vin de raisin est considéré comme réel). Distinguer les vins naturels des vins fortifiés. Les premiers sont remarquables pour leur faible force - 9-16%, tandis que pour les personnes fortifiées, cet indicateur est maintenu entre 16 et 22%.

Le vin est l’un de ces produits pour lesquels il est difficile d’appliquer un système de classification unique. Les œnologues (personnes qui étudient les processus de création et de conservation d'un verre) ont consacré des décennies à ce problème. En conséquence, plusieurs classifications ont été créées en même temps, tenant compte des matières premières utilisées pour fabriquer la boisson, du pourcentage d'éthanol et de sucre, de la couleur, de la qualité du produit et d'autres caractéristiques. Nous considérons ci-dessous les classifications les plus courantes.

Par type de matière première

C'est le moyen le plus simple de diviser tous les vins en groupes. La classification est basée sur le type de matière première fermentée. Dans ce système, les vins sont distingués:

  • raisin (exclusivement de raisins);
  • raisins secs (de raisins secs ou séchés);
  • baies (de différents types de baies);
  • fruits (de pommes, poires et autres fruits);
  • légume (à partir de pétales de fleurs, du jus de melons ou d’autres plantes).

Par cépage utilisé

On sait que dans la vinification, on utilise des baies de différents cépages. Et selon quelles et combien de variétés ont été impliquées, le vin peut être:

  • variétal;
  • séparé;
  • mélangé.

Le vin de cépage est élaboré à partir de raisins d'une variété et l'année de la récolte est indiquée sur l'étiquette (millésime). Pour le vin séparé dans une certaine proportion, prenez un mélange de différents raisins. Pour la production de mélanges de boissons, on utilise deux ou plusieurs lots de matériel de vin provenant de cépages différents.

Par couleur

Dans cette classification, le cépage (foncé ou clair) utilisé pour fabriquer la boisson est pris en compte. Ainsi distinguons les vins:

  • blanc
  • les rouges;
  • rose.

Les produits blancs incluent des tons clairs: de la paille pâle à l'ambre. Au fil du temps, ces vins peuvent devenir plus foncés (comme le thé fortement brassé). Le rouge et le rose sont des vins allant du rubis clair au grenat profond. Au fil du temps, ces variétés risquent de perdre un peu de brillance et de produire un précipité (y compris à partir de composants colorants naturels) qui, en principe, ne constitue pas un défaut du produit (lors du décantation, la boisson est facilement nettoyée des sédiments).

Par exposition

En fonction du temps de vieillissement, qui affecte à son tour les caractéristiques aromatiques et gustatives, les vins sont divisés en:

  • jeune
  • Tempérer
  • assaisonné;
  • millésime;
  • à collectionner.

Dans cette classification, les produits de marque et de collection sont considérés comme les meilleurs. Une caractéristique du millésime est qu'ils sont fabriqués dans certaines régions à partir du même cépage. Vin de collection - produit vieillissant plusieurs années (parfois plusieurs décennies). Cependant, les boissons de plus de 40 à 70 ans perdent généralement leur valeur gastronomique. Bien que pas sans exceptions. Par exemple, il y a des cas où les vins, même après 70 ans, ne sont pas perdus en goût. On parle en particulier de boissons issues des récoltes de 1945 et 1947, fabriquées à Bordeaux. Ou un autre exemple: dans le Jura (France), ils créent une boisson à partir de raisins de la savane qui ne perdent pas leurs qualités, même après un siècle.

Le vin le plus ancien est Rüdesheimer Apostelwein, récolté en 1653. Cependant, il ne convient plus pour une utilisation. Mais la boisson de la même marque, stockée dans un tonneau à Brême, datant de la récolte de 1727, dit-on, il n’ya toujours rien, même.

Une autre chose est vraie, c’est vrai: cette boisson ancestrale ne conservait sa «comestibilité» que parce que chaque fois qu’une certaine quantité de vin était égouttée d’un tonneau, la même quantité de vin jeune y était ajoutée. L'Apostelwein de Rüdesheimer n'est donc pas encore tout à fait à la récolte de 1727. Mais dans la communauté de Crimée "Massandra" revendique plusieurs bouteilles de cette Jerez de la Frontera, née en 1775.

Selon le mode de préparation

Dans cette classification, les boissons sont distinguées:

  • naturel;
  • sucré (sucre ou miel);
  • aromatisé (avec des extraits de plantes);
  • enrichi (avec ajout d'alcool).

Par teneur en alcool et en sucre

La concentration d'alcool et de sucre dans la boisson sert de base à l'une des classifications les plus célèbres du vin. Selon ces caractéristiques, les vins sont divisés en plusieurs catégories et sous-catégories.

Ainsi, les vins de table (ils sont naturels) peuvent être:

  • sec
  • semi-sec;
  • semi-sucré;
  • doux

La «sécheresse» d'un vin est déterminée par l'intensité de la fermentation du sucre dans ce vin. Si le sucre est fermenté "à sec", c'est-à-dire complètement, le résultat est un vin sec. En règle générale, la teneur en sucre de ce produit ne dépasse pas 0,3% et ne dépasse pas 4 g par litre de boisson. Une partie de l'alcool dans tous les vins de la catégorie de table est maintenue dans la plage de 8,5 à 15%. Dans les boissons demi-sèches, la quantité de sucre peut aller de 4 à 18 g par litre, dans les boissons semi-sucrées de 18 à 45 g et dans les boissons sucrées, il faut au moins 45 g de sucre par litre de vin.

En ce qui concerne les vins fortifiés ou dits spéciaux, il est également habituel de les diviser en sous-catégories, en tenant compte de la concentration en alcool et en sucre. Les vins fortifiés peuvent être:

  • fort;
  • doux
  • demi-dessert;
  • dessert
  • alcool

Le plus d’alcool (de 17 à 21% vol.) Et le moins de sucre (de 30 à 120 g par litre) se trouvent dans les vins forts. Doux - c'est de 14 à 20% vol. alcool et environ 150 g de sucre (par litre). Les étiquettes des vins de demi-desserts contiennent des informations sur la teneur en 14-16% vol. alcool et de 50 à 120 g / l de sucre. Les vins de dessert enrichis sont des boissons contenant 15-17% d'éthyle et 160-200 g d'édulcorant. Les plus sucrés sont la liqueur. Un litre d'une telle boisson contient de 210 à 300 g de sucre et le pourcentage d'alcool varie entre 12 et 16%.

La composition de tous les vins aromatisés comprend environ 16-18% d’alcool et entre 6 et 16% de sucre. Mais les boissons pétillantes en fonction de la concentration de ces ingrédients sont généralement divisées en:

  • Brut (contient jusqu'à 15 g de sucre et 9-13% d'éthyle);
  • Extrabut (contenant 9-13% d'alcool et 3-6 g de sucre);
  • cuvée brut (le pourcentage d'éthyle est le même que dans l'extra brut, et il n'y a absolument pas de sucre).

Par teneur en dioxyde de carbone

Ce sont des vins mousseux bien connus. Et cette variété de boissons est de deux types:

  • saturé de dioxyde de carbone de manière naturelle;
  • saturé de dioxyde de carbone par des moyens artificiels.

Le premier groupe comprend le champagne et les vins similaires, mais produits en dehors de la province de Champagne. Le deuxième groupe est ce que l'on appelle les vins mousseux ou mousseux.

Sur rendez-vous

Cette classification est basée sur les règles de combinaison des vins et des aliments. Sur la base de cette caractéristique, les vins sont:

  • salles à manger;
  • dessert

Le premier sert "à la table", c'est-à-dire à la partie principale du repas. La seconde, comme son nom l'indique, est associée à des desserts.

Par pays de fabrication

Même les personnes qui ne savent presque rien sur les classifications et les caractéristiques des vins préfèreront une boisson française ou italienne à la "paternité" d'un autre pays. Une boisson de raisin noble est fabriquée dans presque tous les pays où les conditions climatiques permettent de cultiver la vigne. Et ce sont la France, l'Italie, l'Espagne, les États-Unis, la Grèce, la Chine, l'Australie, l'Argentine, l'Allemagne, le Chili, le Portugal, la Géorgie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Moldavie, la Hongrie et d'autres. Mais, historiquement, il est apparu que dans certains pays, la boisson était meilleure, dans d’autres pire. Le tout est exactement pareil dans les conditions climatiques, la qualité du sol et les variétés de raisins cultivés, qui sont des points clés. Donc, il y avait une autre classification. Mais depuis de nombreuses années, les produits en provenance de France, d'Italie et d'Espagne sont des références pour le monde entier.

Vins français. La vinification en France a une longue histoire. La noblesse française et les moines des temps anciens se consacraient à la vinification. Aujourd'hui, les boissons françaises sont considérées comme les meilleures du monde. Les provinces de Bordeaux, de Bourgogne et de Champagne sont devenues célèbres dans le monde entier précisément grâce au raisin.

Vins italiens. Les régions viticoles les plus célèbres de ce pays sont le Piémont, où sont nés les vins rouges de barolo et de barbaresko, le gavi blanc, l'asti pétillant, la Toscane avec son chianti rouge, ainsi que San Gimignano, qui a donné au monde le vin blanc de vainaccia.

Vins espagnols. L'Espagne est l'un des trois leaders mondiaux de la vinification. Il existe dans ce pays plus d'une centaine de régions viticoles certifiées. Les plus populaires sont les vins de la région de Rioja, du Priorat, de la Ribera del Duero et du Penedès. Et bien sûr, le vin espagnol le plus célèbre est un sherry blanc fortifié fabriqué dans le sud de l'Andalousie.

Si nous parlons de la Russie, alors sur le territoire du territoire de Krasnodar, ils étaient engagés dans la vinification au IVe siècle av. Certes, à cette époque, il y avait une ancienne colonie grecque de Fanagoria. Plus tard, à l'époque de Pierre Ier, des vignes ont été posées sur le Don. Au XIXe siècle, plusieurs régions viticoles se sont formées dans l'empire russe: Bessarabie, Don, Crimée, Caucase, Astrakhan-Oural, Turkestan.

Comment servir et boire du vin

L'utilisation du vin est une science. Pensez-vous que les verres de tous les vins sont les mêmes? Vous vous trompez! Comme il existe différentes variétés de boissons, il existe de nombreux vaisseaux spéciaux. Les connaisseurs de vin affirment que toute cette variété de verre aide à mieux ouvrir le bouquet de la boisson. Et au fait, à propos du bouquet. Pour ressentir tous les avantages du vin, vous devez toujours savoir avec quel aliment combiner différentes variétés de boisson.

Les connaisseurs de vin ont souvent entendu dire que cette boisson divine ne devait pas être bue, mais savourée. Ce processus peut être décrit en plusieurs étapes. Au début, lorsque le verre est uniquement amené à la bouche, la boisson ne doit toucher que la lèvre supérieure. Ce n’est qu’après cela qu’il est conseillé d’ouvrir les lèvres et d’attirer un petit verre. Mais avaler immédiatement le vin est considéré comme une mauvaise forme. Pour commencer, il est de coutume de le «peser» dans la langue (cela révélera le goût de la boisson) et seulement après cela, vous pourrez l'avaler.

Boire du vin est pris dans un verre 2/3 ou 1/3, qui, selon l'étiquette, devrait être tenu par la jambe. Le plus souvent, les verres à vin ont une coupe ovoïde ou en forme de tulipe et une jambe mince de taille moyenne. À propos, la forme en forme de tulipe des verres, meilleure que d’autres, vous permet de retarder et de concentrer l’arôme du vin dans le récipient. Les vins mousseux sont généralement servis dans de grands verres en forme de cône appelés champagne. Cette forme permet au vin de jouer plus longtemps. Les variétés blanches sont généralement servies dans de grands verres en forme de cloche (avec un sommet large). Pour les rouges, des tulipes légèrement arrondies sont choisies. Les variétés semi-sucrées de la boisson sont généralement servies dans des verres grands ouverts et enrichies - dans une zone étroite jusqu'au sommet. Le dessert et la liqueur sont versés dans de petits verres de forme conique, tandis que Madère et le sherry sont versés dans des verres cylindriques.

En ce qui concerne les bouteilles de vin à boucher, les variétés blanches sont ouvertes immédiatement avant de les verser dans les verres et les variétés rouges sont ouvertes 30 à 40 minutes avant consommation.

À l'apéritif, il est de coutume de servir du vermouth, du sherry ou du madère avant de manger. Les fruits de mer, le poisson maigre et la volaille constituent la combinaison classique des vins blancs. Les rouges sont accompagnés de viande et de champignons. Le rose est généralement associé à des collations délicates. Les demi-doux vont bien avec les légumes et les fruits de mer. Les vins demi-secs et secs conviennent à presque tous les plats. Il est conseillé de combiner les mousseux et les desserts avec des fruits, des bonbons, des biscuits et des fromages doux.

Avant de servir, toute boisson doit être correctement refroidie. Je dois dire que chaque type de vin a sa propre température correcte. Pour les boissons rouges à forte teneur en tanins, la température ambiante est idéale, c'est-à-dire 18-20 degrés. Les variétés rouges avec une faible teneur en tanins aiment 14-16 degrés de chaleur. Avant de servir, les vins blancs sont refroidis à 12-14 degrés et les vins mousseux à 6-7 degrés.

Comment combiner différents vins
Le platLe vin
Apéritif froid légerBordeaux, Moselle
Salades épicées, collations à la viande, jambon, langueVermouth, blanc naturel
Huîtres, Homards, Homards ÉpineuxChampagne sec, mousseux blanc
Snacks chauds, escargots, pâtéRouge sec mousseux
Soupe aux tortues (le vin n'est servi que pour les soupes exotiques)Sherry, Madère
Sauce de poissonChampagne, Sauternes, Riesling, Barzac
Poisson grasBordeaux rouge
Viande friteBourgogne
Plats de viande chaudsRouge sec
Gibier, viande bruneBordeaux, Rhin
PilafKakheti
Le foieMousseux, Bordeaux, Bourgogne, Sauternes
Légumes, ChampignonsTable rouge
Les fromagesBourgogne, Bordeaux
Asperges, artichautsBlanc sec, Champagne, Muscat, Rhin
Nourriture sucréeDessert, Muscat, Cahors
Noix de fruitsVin mousseux sec, champagne, porto, boucher, tokay
Bonbons à la crème glacéeChampagne effervescent sec

Comment choisir le bon vin de qualité

Beaucoup de gens croient à tort que le principal critère de choix d'un bon vin est son coût: plus le produit est cher, meilleur il est. Mais dans la pratique, cette règle ne fonctionne pas toujours. Et pour acheter du bon vin, vous devrez faire attention non seulement à son prix.

Où acheter

En règle générale, une boisson de qualité ne peut être achetée que dans des magasins spécialisés ou des boutiques de vin. Dans de tels endroits, non seulement un assortiment élargi, mais également une garantie que les bouteilles de vin ont été stockées dans des conditions et dans une position adéquates, en fonction de la température optimale. Et ce sont les points clés qui affectent la qualité du produit.En outre, dans les magasins spécialisés, il est presque impossible de se faire reprocher et les consultants vous aideront toujours à choisir exactement le produit dont vous avez besoin.

Dans quel conteneur

Aujourd'hui, dans de nombreux magasins, on peut voir des vins non seulement dans des bouteilles en verre, mais aussi dans des emballages en plastique, en étain ou en carton. Mais si vous voulez acheter un très bon produit, oubliez les autres options et choisissez uniquement des bouteilles en verre. Si vous choisissez le vin à des fins culinaires, alors une boisson dans un sac en carton est tout à fait appropriée.

Quel devrait être sur l'étiquette

La qualité du vin peut toujours être trouvée sur l'étiquette. Non, vous ne trouverez pas d'inscriptions telles que "mauvais vin" ou "bon". Mais sur la qualité sera certainement indiqué:

  • pays d'origine;
  • château ou maison de vin;
  • cours de boisson;
  • composition;
  • Importateur (y compris son adresse actuelle et son numéro de téléphone).

Mais il y a un point important à propos de la composition. Même dans les meilleurs vins, tous les producteurs n'indiquent pas les variétés de raisin utilisées pour le produit. Et ils ne le font pas simplement parce que parfois, dans la composition, il peut y avoir beaucoup de variétés de baies.

Que bouché

Beaucoup sont convaincus que le bon vin doit être bouché exclusivement avec du bois de liège. En fait, ce n'est pas tout à fait vrai. Une option en plastique peut également être, en particulier depuis de tels bouchons ne permettent pas à l'air extérieur dans la bouteille. L'essentiel est qu'il s'agisse d'un plastique de qualité, sans odeur.

Quel type de boisson choisir

L'axiome principal du sommelier: vous voulez goûter le goût d'un vin naturel sans impuretés, puis choisissez exclusivement des boissons sèches. La technologie de production des vins doux, semi-doux, demi-secs et fortifiés n'est généralement pas très différente. Dans toutes ces options, il y a des impuretés d'alcool et de sucre.

Comment traiter avec le prix

Et maintenant, il est temps de parler du prix d'une boisson de qualité. Un bon vin est cher, mais son prix peut dépendre de divers facteurs. Par exemple, un bon jeune homme coûtera moins cher qu'un verre avec une histoire. En outre, la région viticole influe sur la valeur des produits.

Bienfaits du corps

Les gens connaissaient les propriétés curatives du vin dans l'Antiquité. Les Grecs utilisaient cette boisson pour traiter les rhumatismes et comme antiseptique, les Romains la buvaient pour augmenter l'appétit, renforcer le corps et améliorer le sommeil.

Depuis de nombreuses années, les scientifiques explorent les propriétés bénéfiques et dangereuses du vin, en particulier du rouge. Bien que ces dernières années, on ait de plus en plus affirmé que les vins blancs et rouges avaient des propriétés presque identiques. Certains attribuent à cette boisson des propriétés presque miraculeuses, tandis que d'autres la considèrent au contraire comme dangereuse pour la santé. Néanmoins, de nombreux experts, indépendamment les uns des autres, font des découvertes qui confirment les avantages du vin pour la santé humaine. En passant, certaines études indiquent que les consommateurs de vin sont moins susceptibles aux maladies du foie que les amateurs d’autres types d’alcool. Et certains chercheurs suggèrent que 2-3 verres de vin rouge par semaine peuvent constituer une excellente prévention du diabète, des accidents vasculaires cérébraux, des rhumes saisonniers et peuvent même protéger de l’acné et des caries.

Les vitamines, les minéraux et les tanins contenus dans la boisson renforcent le corps et améliorent le fonctionnement de presque tous les organes et systèmes.

Réduit le risque de dépression et de démence

Cette conclusion a été tirée par des chercheurs espagnols qui ont étudié l’effet du vin sur les organismes de 2 822 femmes et de 2 683 hommes âgés de 55 à 80 ans. Les chercheurs ont observé les participants à l'expérience pendant 7 ans et collectaient chaque année des données sur leur santé mentale et la quantité d'alcool consommée. Il s'est avéré que les personnes qui boivent de 2 à 7 verres de vin par semaine sont moins susceptibles de développer une dépression.

En outre, des scientifiques ont découvert que la consommation de portions modérées de vin améliorait le flux sanguin vers le cerveau et son fonctionnement. On estime que les personnes qui consomment cette boisson noble ont 23% moins de risque d'être atteintes de démence sénile que leurs pairs qui n'ont jamais consommé de vin.

En parlant de cerveau. Les experts estiment que de petites portions de vin bénéficieront aux survivants d'un AVC. Et tout cela à cause de la consommation de cette boisson dans le corps, la concentration de l'hémoxygénase, une enzyme nécessaire pour protéger les cellules du cerveau des dommages, augmente. Et c'est exactement ce dont les gens ont besoin après un accident vasculaire cérébral.

Prévient le cancer

Selon des chercheurs britanniques, une consommation régulière de portions modérées de cette boisson peut réduire de près de 50% le risque de cancer de l'intestin. Des chercheurs américains suggèrent que le vin rouge prévient le cancer du sein chez la femme et la prostate chez l'homme. Des chercheurs néerlandais ont également contribué à l'étude des propriétés anticancéreuses du vin. Ils ont découvert qu'une boisson à base de cépages blancs protège du cancer du poumon et est bénéfique pour les fumeurs.

Améliore l'état des vaisseaux sanguins et du coeur

Dans le monde scientifique, on dit depuis longtemps que de petites portions de vin, en particulier le rouge, réduisent le risque de maladie cardiovasculaire. Quelques verres de boisson par semaine contribuent à l'expansion des vaisseaux sanguins et à la baisse de la pression artérielle, réduisent le cholestérol et empêchent la formation excessive de plaquettes.

Ralentit le vieillissement

Des chercheurs de Harvard affirment que le vin a la capacité de ralentir le processus de vieillissement du corps. Les scientifiques expliquent cette capacité de la boisson par la présence de la substance resvératrol contenue dans la peau des cépages sombres. À propos, on retrouve la même substance dans toutes les baies noires. En outre, des scientifiques londoniens ont découvert la procyanidine dans du vin rouge, qui possède également des propriétés anti-vieillissement. En passant, l’humanité connaissait les propriétés anti-vieillissement du vin il ya plus de mille ans. Et au Moyen Âge, on supposait que les moines vivaient plus longtemps précisément grâce à l'utilisation régulière de cette boisson.

Protège des coups de soleil

À première vue, cela peut sembler étrange, mais c’est vrai. Des chercheurs espagnols ont découvert que boire du vin atténuait les effets nocifs des rayons ultraviolets sur la peau. Les scientifiques expliquent ce phénomène comme suit. Lorsque les rayons UV entrent en contact avec la peau humaine, ils activent les radicaux libres, ce qui contribue à endommager les cellules de la peau. Et les flavonoïdes contenus dans le vin inhibent l'activité des radicaux libres, protégeant ainsi la peau des effets nocifs de la lumière du soleil.

Améliore la santé des yeux

Après une série d’expériences, les experts américains ont déclaré que le vin pouvait protéger contre la cécité. Ils croient que cette boisson est utile dans la prévention de la rétinopathie diabétique et de la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Propriétés néfastes du vin

Bien que le vin soit appelé une boisson divine, des portions excessives peuvent être dangereux pour la santé. N'oubliez pas cependant que n'importe quelle variété de cette boisson contient de l'alcool et, comme vous le savez, à certaines doses, elle acquiert des effets toxiques et narcotiques sur le corps. Boire de grandes quantités de vin peut perturber le système nerveux central, provoquer de la stupeur et, dans certains cas, même un coma. L'utilisation régulière d'une boisson aussi noble que le vin peut créer une dépendance à l'alcool. En outre, certains chercheurs sont convaincus que tout alcool augmente les risques de diabète, de cancer et de maladies cardiovasculaires. Les partisans de cette théorie sont enclins à penser que l'exposé des avantages du vin pour les vaisseaux sanguins et le cœur est très exagéré.

Les avantages et les inconvénients du vin font l’objet de débats scientifiques depuis des décennies. Mais la vérité est probablement quelque part entre les deux. Le vin est une boisson noble et saine, mais à une condition: sinon abusé. En passant, des scientifiques britanniques ont estimé que les femmes ne devraient pas boire plus de 175 ml de vin à 12% par jour. Pour les hommes, 250 ml d'une boisson avec le même pourcentage d'alcool sont considérés comme sans danger.

Regarde la vidéo: VIN SUR VIN - C'est Pas Sorcier (Décembre 2019).

Loading...