Spécialités de médecins

Microbiologiste

Un microbiologiste est une profession médicale qui est en forte demande depuis une dizaine d'années parmi les diplômés des facultés de biologie des universités et des universités de médecine.

Les travaux d'un tel spécialiste s'appuient sur l'étude de divers aspects de la vie d'organismes microscopiques. Même déchiffrer le nom de la science elle-même parle pour lui-même. Du grec, le mot "micros" est traduit par "petit", et "bios" - "vie". Si nous ajoutons à cela le mot "logo", qui signifie littéralement "enseignement", nous verrons clairement ce que font ceux qui ont consacré leur vie professionnelle à la microbiologie.

De l'Antiquité aux temps modernes

Même les anciens spécialistes soupçonnaient que des créatures invisibles entourent les personnes, ce qui peut avoir à la fois un effet positif pour l'organisme et un effet négatif. Mais ils étaient plus intéressés par les espèces qui provoquent des maladies.

Il est assez problématique de dire exactement quel sage a jeté les bases de cette science. On sait seulement qu'il a officiellement suggéré l'existence de micro-organismes d'Hippocrate. Mais l'humanité a dû attendre très longtemps pour obtenir la première confirmation de ces théories.

Anthony van Leeuwenhoek, spécialiste de l'optique néerlandais, a fait une découverte incroyable. Un événement aussi joyeux s’est produit au 17ème siècle, quand il a eu l’impression de regarder une goutte d’eau à la loupe, où il a vu de nombreux petits organismes et a suggéré qu’ils jouent un certain rôle dans le développement et la propagation de nombreuses maladies. Mais même cela n'a pas convaincu beaucoup de sceptiques que ce sont les microorganismes qui causent divers maux.

De nombreuses expériences ont confirmé et réfuté le rôle des micro-organismes dans le développement de nombreuses maladies.

L’étude des micro-organismes se développait et les postes vacants dans cette spécialité commençaient à apparaître de plus en plus souvent dans les universités de recherche.

Au début, les microbiologistes ne décrivaient que des microorganismes. Diverses hypothèses ont été émises sur l’effet des microbes sur la santé humaine, et l’effet des microbes sur la fermentation a été prouvé. À la fin du XIXe siècle, il était possible de cultiver des microorganismes sur certains supports.

Aujourd'hui, ce mouvement professionnel a beaucoup progressé, élargissant considérablement l'éventail des activités. Pour simplifier la tâche des microbiologistes d’un pays donné, ils ont été regroupés au sein d’organisations spéciales. Ainsi, la Société russe des épidémiologistes et des parasitologues, ainsi que des microbiologistes, constituent une alliance relativement bien connue.

Des séminaires scientifiques, des congrès et des collèges sur les problèmes du micro-monde ont lieu chaque année. Un forum similaire est chaque fois consacré aux dernières découvertes en microbiologie.

Il existe des cours pour améliorer les compétences professionnelles. Ils sont particulièrement pertinents pour les microbiologistes et les assistants de laboratoire. Leurs qualifications devraient être améliorées toutes les quelques années, en fonction de la catégorie attribuée.

Chaque faculté de médecine possède un département de microbiologie, où étudiants et cadets étudient la théorie et dispense une formation pratique dans cette discipline.

Caractéristiques et classification

Les microbiologistes étudient les propriétés physiques et chimiques des représentants du monde microscopique. Ceux-ci comprennent:

  • les bactéries;
  • le plus simple;
  • les champignons;
  • les virus.

Pour qu'un microbiologiste puisse obtenir de bons résultats, il doit comprendre non seulement la biologie générale des micro-entités, mais également la physique, la chimie bioorganique, la génétique, la biologie moléculaire, la cytologie et l'immunologie.

Les chercheurs se concentrent souvent sur un type de microorganisme qu'ils souhaitent étudier à fond. Ainsi, l'approfondissement de l'étude des virus a créé une unité scientifique distincte - la virologie. Selon le même principe, les spécialistes en génie génétique se séparent plus tard du noyau principal, les bactériologistes étudient séparément les bactéries et les parasitologues étudient les plus simples.

Sur cette base, la classification internationale principale prévoit deux grands domaines:

  • commun;
  • privé

Les spécialistes des deux divisions sont en demande. Les microbiologistes généraux traitent des lois régissant la structure et l'activité des microorganismes à différents niveaux:

  • cellulaire;
  • la population;
  • moléculaire;
  • génétique.

Ils étudient également les caractéristiques de leur interaction avec l'environnement.

Mais la branche privée se concentre sur les représentants individuels du microcosme. Considérant séparément leur impact sur l'environnement et les humains.

Les principaux sous-groupes ici sont:

  • médical;
  • agricole;
  • vétérinaire;
  • biotechnologie;
  • la mer;
  • l'espace.

Un technicien de laboratoire ordinaire, selon le centre de recherche où il se trouve, peut travailler sur chacun de ces domaines une fois son diplôme obtenu. Pour les travailleurs qui jouent le rôle d'assistant microbiologiste, seule la description de poste axée sur les circonstances diffère.

Une énorme proportion de toutes les découvertes relativement récentes représentait la branche médicale de la science. Il traite des agents pathogènes pour les microbes du corps humain. Mais même cette sous-section a plusieurs sous-espèces plus étroites, parmi lesquelles:

  • bactériologie;
  • virologie;
  • mycologie;
  • protozoologie.

Les scientifiques étudient le métabolisme, les algorithmes nutritionnels, le mécanisme respiratoire, les conditions de croissance et un environnement favorable à la reproduction des micro-organismes. Pour pouvoir traiter efficacement ces problèmes, il est nécessaire de faire appel à un généticien qui examine les caractéristiques des représentants pathogènes au niveau génétique.

Les chercheurs travaillent à déterminer le rôle des sujets étudiés dans l'étiologie et la pathogénie des maladies infectieuses.

Après avoir identifié et confirmé le rôle des micro-organismes dans le développement de la maladie, l’étude de l’écologie des microbes est réalisée. Cela est nécessaire pour élaborer un plan de diagnostic, de traitement et de prévention des maladies causées.

Ceux qui travaillent dans les branches suivantes ont rejoint le vaste camp de microbiologistes médicaux:

  • pharmaceutique;
  • sanitaire;
  • clinique.

Le premier point concerne les lésions infectieuses de plantes médicinales et leur éventuelle détérioration lors du stockage des blancs. Cette profession spécifique couvre également l’application pratique de l’asepsie et des antiseptiques, les méthodes de désinfection. Cela est nécessaire pour que la technologie permettant d’obtenir des agents immunologiques et prophylactiques à base de plantes cicatrisantes ne présente aucun échec.

Sur le principe identique, les connaissances en médecine vétérinaire sont utilisées. Des préparatifs sont en cours de développement pour le traitement des maladies animales infectieuses.

Les médecins hygiéniques à tendance microbiologique se sont engagés à consacrer leur carrière à l’étude de la microflore de l’environnement. Ils doivent également élaborer une formule pour l'interaction de la microflore avec un organisme spécifique.

Ils portent une grande responsabilité, car une telle analyse clinique permettra de développer des mesures préventives de haute qualité contre les effets néfastes des microbes sur le corps humain.

Séparément, les activités des microbiologistes qui travaillent dans le sous-type de science agricole sont considérées. Ils assument un large éventail de responsabilités: du calcul de la fertilité d'un sol donné à la compréhension des cultures de maladies infectieuses.

Il est assez rare de rencontrer des experts responsables d'expériences microbiologiques dans l'espace ou le milieu marin.

Mais le microbiologiste est beaucoup plus facile à rencontrer aujourd'hui. Les principes de la biotechnologie sont présents dans la vie de chaque homme de la rue, imperceptiblement pour lui-même. Les biotechnologistes doivent développer des technologies permettant l'utilisation de micro-organismes pour de bon. Nous parlons de produits de consommation comme:

  • des antibiotiques;
  • les vaccins;
  • des enzymes;
  • des vitamines;
  • les protéines.

Séparément, un chimiste de profil possédant des connaissances en microbiologie peut comprendre l’immunologie. Ce n'est que si auparavant l'immunologie était exclusivement consacrée à l'étude de l'immunité humaine contre les maladies infectieuses, elle est aujourd'hui considérée sous le prisme d'un bouclier contre toutes les substances génétiquement étrangères en général. Peut-être une combinaison de connaissances directionnelles de l'immunologiste et du microbiologiste pour évaluer l'état du système immunitaire humain.

Techniques de diagnostic

En fonction de l'objectif spécifique pour lequel le microbiologiste travaille, ses responsabilités varieront, mais également les méthodes de diagnostic nécessaires à la recherche quotidienne.

Les principales méthodes sont:

  • microscopique;
  • culturel;
  • biologique;
  • génétique.

La première option fournit la méthode la plus simple, elle nécessite un microscope. Mais même si simple, le diagnostic a plusieurs types. Le contraste de phase le plus simple utilisé traditionnellement. Mais si vous souhaitez obtenir des indicateurs plus précis basés sur le matériel collecté, les variétés suivantes sont nécessaires:

  • fluorescent;
  • champ sombre;
  • électronique.

En laboratoire, les chercheurs ont recours à la méthode de la culture, qui consiste à faire pousser des plantes des représentants nécessaires du monde microscopique. Un milieu nutritif approprié est choisi comme base pour des conditions de vie idéales. Cela vous permet de maintenir la survie des micro-organismes au bon niveau pour l'expérience.

Une autre solution est la méthode biologique. Il est nécessaire qu'il infecte spécifiquement les animaux de laboratoire avec un certain groupe de microbes. Les résultats obtenus nous permettent d'approfondir le développement du processus de la maladie, étape par étape.

L'approche la plus moderne est le test génétique. Il s'appuie sur les caractéristiques des molécules d'ADN et d'ARN protéiques.

Mais la plupart des experts s'accordent à dire que pour obtenir un résultat optimal dans les meilleurs délais, il sera plus efficace de combiner plusieurs méthodes. Parfois, par exemple, lors d'épidémies, les microbiologistes doivent coopérer avec des spécialistes des industries connexes afin d'atteindre plus rapidement un objectif commun.

La cohérence du personnel médical a offert au monde de nombreuses découvertes utiles qui permettent aujourd'hui de prévenir les maladies infectieuses, ainsi que de les traiter rapidement et sans conséquences pour la victime. Même les produits pharmaceutiques s'appuient sur les résultats des expériences microbiologiques pour développer de nouveaux médicaments et leurs approches thérapeutiques.

Non sans l'aide de cette science omniprésente et de l'industrie. Les spécialistes qui approfondissent la microbiologie des flux industriels travaillent à la synthèse de composés organiques et inorganiques. Un exemple frappant est l'extraction de métal à partir de minerai naturel.

Cela ne se fait pas sans attirer les résultats des activités des microbiologistes en agriculture, car leur tâche consiste à améliorer la qualité de la composition du sol, puis à créer des engrais sûrs. Même la protection des animaux et des plantes contre les ravageurs de toutes sortes est aussi leur mérite.

Les microbiologistes travaillent dans le secteur des produits alimentaires, où ils doivent rechercher des solutions pour éviter la détérioration prématurée des aliments afin de prolonger leur durée de vie.

Il y a d'autres aspects de la microbiologie qui ont également besoin de professionnels dans leur domaine. La seule chose qui les lie, c'est que les chercheurs doivent gérer ce qui existe, mais ce n'est pas visible à l'œil nu.

La profession de microbiologiste est actuellement extrêmement populaire et intéressante.

Auteur de l'article:
Izvozchikova Nina Vladislavovna

Spécialité: spécialiste des maladies infectieuses, gastro-entérologue, pneumologue.

Expérience totale: 35 ans.

Éducation: 1975-1982, 1MMI, concert San, haut diplôme, docteur en maladies infectieuses.

Degré: docteur de la plus haute catégorie, PhD.

Formation avancée:

  1. Maladies infectieuses.
  2. Maladies parasitaires.
  3. Conditions d'urgence.
  4. Le vih
Autres articles d'auteurs

Regarde la vidéo: Le métier de microbiologiste à l'hôpital (Février 2020).

Loading...