Symptômes de la maladie

Nausée contraceptive

La nausée lors de la prise de contraceptifs est l’un des types d’effets secondaires les plus courants. Toutefois, tous les représentants du sexe faible n’associent pas le début de la prise de médicaments spécifiques au fait que la nausée a commencé à les toucher à tout moment de la journée.

Une complication supplémentaire est le fait que les vomissements sont souvent ajoutés au symptôme indiqué. Mais même sans cela, avec le sentiment constant que l'estomac se retourne maintenant, il est très difficile de suivre le régime habituel.

Le résultat est loin d’être satisfaisant avec une perte de poids rapide, une détérioration de l’état de la peau, une humeur dépressive et une fatigue chronique.

Quand abandonner la contraception?

Dans certains cas, des signes alarmants ne sont observés que le premier ou les deux premiers jours, alors que le corps est en cours de reconstruction. Bien que cette condition soit une anomalie, mais si après plusieurs jours, la situation se stabilise, la période d'adaptation est considérée comme terminée. Bien sûr, s'il n'y avait pas d'autres manifestations négatives.

Pour clarifier la liste complète des effets indésirables, vous devez poser cette question à l'avance lors du rendez-vous avec le gynécologue traitant ou revoir le mode d'emploi.

Souvent, le provocateur que les pilules contraceptives causent des nausées devient la négligence de la patiente. Nous parlons d’essayer de commencer l’automédication, après avoir lu des conseils douteux sur des forums thématiques. En outre, certains représentants du sexe faible violent le régime de consommation en buvant le mauvais nombre de comprimés ou en sautant des jours dans un cycle.

On croit qu'une semaine est suffisante pour comprendre si un médicament hormonal a été approché par une personne en particulier ou s'il est temps de reprendre un rendez-vous avec un gynécologue pour lui demander de nommer autre chose. Des balises supplémentaires, indiquant que le médicament est catégoriquement inapproprié, sont considérées comme des manifestations négatives concomitantes.

Ils peuvent devenir non seulement un mal de tête ou une réaction allergique, mais aussi des vertiges, une sensation de serrement à la poitrine.

Un autre facteur de risque est l'aspect que les hormones qui font partie du médicament peuvent se réveiller, ou simplement déclencher certains processus pathologiques dans le corps avec une immunité affaiblie. Un médicament sélectionné de manière incorrecte peut avoir un effet particulièrement négatif sur le fonctionnement de la glande thyroïde.

Comment prévenir les nausées?

Parfois, éliminer la manifestation négative se révélera indépendamment après consultation avec le médecin. Cela concerne les situations dans lesquelles la nausée est une conséquence directe d'une violation du calendrier de prise de contraceptifs et non une intolérance individuelle aux composants du médicament.

Le conseil le plus simple est de passer à un autre type de contraceptif oral qui aurait une petite quantité d'hormones. Les pilules qui ne contiennent que 20 microgrammes d'œstrogène aideront à faire face à cela.

Mais ici, vous devez être préparé au fait que, pour réduire le risque de nausée, vous devrez "payer" avec un écoulement sanglant dans la période comprise entre les règles et l'aménorrhée.

Parfois, les symptômes irritants disparaissent d'eux-mêmes en quelques mois. Mais les experts recommandent de ne pas attendre si longtemps, surveillant leur état, au maximum deux semaines. S'il n'y a pas d'amélioration, vous devrez abandonner le programme thérapeutique précédemment approuvé.

Le truc le plus courant pour réduire le risque de nausée est de prendre une nouvelle portion avant d'aller au lit, ou même au milieu de la nuit. Mais ici, il faudra d’abord préciser si un tel changement est autorisé en examinant les instructions de l’usine.

Lorsque les vomissements sont survenus immédiatement après la prise de la pilule, vous devrez la boire à nouveau pour que l'efficacité du traitement ne diminue pas.

L'avis final comprend un contrôle de grossesse obligatoire avant de commencer à utiliser des contraceptifs oraux. Il est probable que cela provoque des nausées, car il existe une toxicose classique dans les premiers stades du développement fœtal.

Loading...